dimanche 10 décembre 2017

Hervé COVES La fertilité et le fécondité du verger - mais pas que: une mine de savoirs "vécus", sur les insectes, les champignons, les minéraux




Qu'est-ce qui apporte à un sol sa fertilité, sa fécondité?
 

Par quels mécanismes tue-t-on un sol que l'on croyait en toute bonne foi "fertiliser"?

 La vie intense du sol, au-delà, bien au-delà de ses composants chimiques que l'on sait quantifier, mais (sans considérer les intérêts économiques des industries extractives) est-il si nécessaire d'en importer sur une parcelle?

Explorer les framboisiers, la vie sur les framboisiers...
comprendre ce qui les aide à fructifier, et ce qui les rend malades ...

Où l'on entend parler du rôle essentiel des champignons, 
de la prodigieuse capacité des syrphes à réguler les pucerons, à condition qu'on leur laisse assez de pucerons au fil des saisons !
Où l'on apprend le mode d'action des purins utilisés en lutte contre eux (non non pas "insecticides", bien au contraire!)
Un plaidoyer aussi contre la monoculture dont je savais qu'elle est fragilisante, mais j'ai compris de nouveaux mécanismes de cette fragilisation.
Et pour la plus grande biodiversité possible - mot dont on ne perçoit pas toujours l'importance. 


Invitation à devenir tous des "Gardiens de la vie", 
sachant accueillir et préserver le plus possibles d'espèces, 
des observateurs et expérimentateurs et des transmetteurs de savoirs et savoirs-faire






Du même Hervé COVES,
d'autres conférences, visibles sur internet

-je n'en ai pas fait le tour complet, mais je compte bien le faire-
conférences qui vont explorer ces savoirs, bien plus largement que ne le laissent sous-entendre leurs titres respectifs, 
en voici déjà 2, dans l'ordre où je les ai découvertes:

Rencontre MSV 2017  - Mycorhizes dans nos systèmes cultivés- Maraîchage Sol Vivant




  De l'intérêt des vieux arbres et des lisières, des ronces, des rosacées en général, des prairies très diversifiées, du lien des plantes à leurs vraies "racines", les champignons, qui  les relient aussi entre elles, dans une même espèces mais aussi entre espèces, véritable mise en réseau et partage d'informations, par l'intermédiaire de fragments d'ARN...
  tout un tas de pistes à suivre pour améliorer la fertilité, afin de permettre à la nature de restaurer ce que l'homme a perturbé en 12000 ans d'agriculture (certes principalement les dernières décennies, mais pas uniquement).
Illustration: un scoop dont aucun journal à sensation ne nous a parlé: 186 champignons différents (moyenne: 40) sur 4mm de racines de pommier

 

Gestion holistique des limaces
tout aussi passionnant, et pas limité à cette problématique de chaque jardinier, invitation à comprendre leur raison d'être, et leurs besoins...



sa devise, son leit-motiv:
"La vie est belle !"

samedi 9 décembre 2017

samedi 25 novembre 2017

dimanche 5 novembre 2017

Le concept de microferme, une question de surface, mais pas seulement





Conférence 
 - témoignages de maraichers : contexte, pourquoi ? comment ? avec qui ? difficultés?

- Une maraîchère expérimentée, à Clelles, près de Grenoble: Jocelyne Montoliu
- un fermier très scientifique (et animateur d'un réseau) François Mulet dans l'Eure
- JL Colas, VP de Réneta:  REseau National des Espaces Tests Agricoles 

débat avec les intervenants : les maraichers, un élu, François Leger - AgroParisTech
Echanges avec les participants

jeudi 2 novembre 2017

Gros Plan #6-1 - Mieux nourrir les humains aujourd'hui et demain




Passionnant et riche

suite le 16 novembre si j'ai bien entendu?

dimanche 22 octobre 2017

Tomates Suspendues

 

L'an prochain j'essaye !

Le meilleur compostage du monde de l'univers !






 


Autre video
https://youtu.be/lKAxBKRfL5A
Au jardin pour un compost en 3 semaines

mercredi 18 octobre 2017

vendredi 6 octobre 2017

à méditer, même si trop trop copieux en une fois




1. “ Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent.”
2 “Rester en colère, c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un ; c'est vous qui vous brûlez.”

3 “Il y a plus de larmes versées sur la Terre qu'il n'y a d'eau dans l'océan.”

4 “Il n'existe rien de constant, si ce n'est le changement.”

5 “Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde.”

6 “On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule, sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant.”

7 “Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde.”

8 “Le monde est aveugle. Rares sont ceux qui voient.”

9 “Il y a quatre pensées illimitées : l'amour, la compassion, la joie et l'égalité d'âme.”

10 " Le bonheur n'est pas chose aisée. Il est très difficile de le trouver en nous, il est impossible de le trouver ailleurs. "

11 “Ayez de la compassion pour tous les êtres, riches et pauvres ; chacun a sa souffrance. Certains souffrent trop, d'autres trop peu.”

12 “Trois choses ne peuvent pas être longtemps cachées : le soleil, la lune et la vérité.”

13 "Levons-nous en étant reconnaissants, car si nous n’avons pas appris beaucoup aujourd'hui, nous en avons appris un peu. Et si nous ne tirons rien du peu que nous ayons appris, au moins nous sommes pas malades. Et si nous ne sommes pas malades, au moins nous ne sommes pas morts. Alors, soyez tous reconnaissants."

14 “Je ne vois jamais ce qui a été fait ; je ne vois que ce qu'il reste à faire “

15 “Mettez-vous à la place des autres. Si vous y arrivez, vous ne serez plus capable de faire du mal à autrui.”

16 "Puisque la haine ne cessera jamais avec la haine, la haine cessera avec l'amour."

17 “Vivez comme si vous deviez mourir demain. Apprenez comme si vous deviez vivre toujours."

18 " La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une vérité à expérimenter. "

19 "Vous ne serez pas puni pour votre colère, vous serez puni par votre colère."

20 “Toute conquête engendre la haine, car le vaincu demeure dans la misère. Celui qui se tient paisible, ayant abandonné toute idée de victoire ou de défaite, se maintient heureux.”

21 “Les nuages ne disparaissent pas, ils se transforment en pluie.”

22 "Il ne faut pas se fier aux choses qui ne peuvent pas arriver, car c'est justement celles-là qui arrivent."

23 "Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même."

24 "Entre le ciel et la terre, il n'y a qu'une demeure temporaire."

25 "Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire." 


trouvé ici

dimanche 2 avril 2017

printemps hâtif



J'ai crié AVRIL 



Dans la hêtraie 
 

 
jamais vu une aussi belle






de la faîne (roulée hors de sa bogue, sous sa voisine), au plein développement des cotylédons







Comme au balcon










primevères

chélidoine

héllébores

corydale

.... déjà des fruits


perles sur l'alchémille

Ribes...  groseillier à maquereau? les bourdons s'y activaient

silène dioïque

bourrache et pissenlit

lamier blanc, "ortie" blanche (l'ortie appartient à une toute autre famille, les feuilles se ressemblent un peu mais le lamier ne vous piquera pas)






bouquet du matin - caltha des marais, pervenche, corydale, lamier amplexicaile

un vieux mur au charme fou, lierre et lunaire (monnaie-du-pape)




Tutti-fruti d'un beau début de mois.

samedi 25 mars 2017

Les Incroyables Comestibles, vous en avez entendu parler?




LES INCROYABLES COMESTIBLES, j'en avais entendu parler ici ou là 
J'étais très séduite par e principe mais je ne me sentais pas très concernée, trop incompétente, trop patraque, trop isolée, 
bref ce n'était qu'un truc super intéressant... en ville, ailleurs, pour des gens plus doués - je n'ai pas assez "la main verte"
Et surtout très inaccessible dans mes conditions personnelles 
et donc ça paraissait un peu lointain
 
Cependant très tentant ... à garder dans un coin de la tête



Et puis comme les amis de mes amis.... etc 
De lectures en lectures je recroise le concept: 

des aliments mis à disposition de chacun, 
une invitation à produire sur place ce dont on a besoin,
 sainement, 
en évitant transports et gâchis, 
en montrant que ça n'est pas si compliqué, avec les connaissances en permaculture
 en impliquant ainsi de plus en plus d'acteurs,
en se rassemblant pour changer la vie,
 pas juste la consommation, mais en même temps les relations,  
en commençant par des petits gestes, limités, mais si CONCRETS, 
en redonnant à notre civilisation ce que les marchands ont fait oublier...  




SUR LA ROUTE #21 Les Incroyables Comestibles

https://www.mixcloud.com/surlaroute/sur-la-route-21-les-incroyables-comestibles/

















travail auquel peuvent s'associer les écoles qui le souhaitent, c'est un projet passionnant, 
Ici un exemple audois, relaté dans La Dépêche:  http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/15/2517753-incroyables-comestibles-un-projet-pedagogique-de-partage.html

********************************************************************************************
Et vous ça vous tenterait?

http://lesincroyablescomestibles.fr/wp-content/uploads/2012/05/a322_incredible_edible_todmorden_france_transition_changement_paradigme_francois_rouillay_incroyables_comestibles_w1024.jpg

Pour en savoir plus



http://lesincroyablescomestibles.fr/ 

<   PREAMBULE   >

Le mouvement Incredible Edible est un mouvement participatif citoyen libre,  indépendant, éthique, solidaire et apolitique au sens partisan du terme. Il est non marchand et sans but lucratif, et s’inscrit dans une démarche de gratuité.
Il est mondial et autonome. Il vise l’auto-suffisance alimentaire des territoires et la nourriture saine et partagée pour tous.
Il est ouvert à toutes celles et ceux, hommes – femmes – enfants, de tous peuples et de toutes nations, de tout âge et de toute condition, simples citoyens du monde, qui se reconnaissent dans l’unité de la vie et du genre humain, et aspirent à de nouveaux rapports entre les hommes et à un mode de vie totalement transparent, éthique, solidaire et co-responsable du tout.
Il rassemble celles et ceux qui, très concrètement, veulent « faire leur part » pour accéder, par le changement de regard sur eux-mêmes et sur le monde, à une nouvelle réalité heureuse, féconde et bienveillante : celle de l’abondance partagée, fruit de la terre et de la participation consciente, libre et souveraine de celles et ceux qui veulent en faire l’expérience, individuellement et collectivement.
***
En se réappropriant l’espace public et en le transformant en jardin potager géant et gratuit, la nourriture à partager devient une ressource abondante alimentée par tous et offerte à chacun.
Si chacun fait sa part, on change la ville. ET SI ON S’Y MET TOUS, ON CHANGE LE MONDE !
in: 
http://lesincroyablescomestibles.fr/causes/la-charte-fondamentale-ic/

https://www.facebook.com/IncroyablesComestiblesFrance/?pnref=story






A DANJOUTIN Franche-Comté, 90): 
http://lesincroyablescomestibles.fr/bienvenue-aux-incroyables-comestibles-de-danjoutin/

A BEAUCOURT 90, Franche-Comté
 http://lesincomestibles25.wix.com/mjcval

(Oui oui, il y a une carte sur leur site (elle est internationale) pour trouver un groupe, 
et plein de conseils pour en créer un ! )

mardi 7 février 2017

traduction quelques astuces

j'avais déjà expliqué comment j'essaie de tirer le meilleur des traductions en ligne.

Je pense avoir affiné ma méthode, et je me dis que ça peut aider d'autres personnes de partager mon expérience. 
     En espérant aussi que si quelqu'un a de meilleures idées, il les partage.
J'aimerais beaucoup recevoir des avis après.


J'ai surtout l'expérience de GoogleTranslate et de Reverso (souvent plus efficace, mais qui ne prétend pas s'intéresser à autant de langues).
 Et je ne m'attaque  pas (pas pour le moment) aux langues utilisant un autre alphabet

   * Reverso, je l'ai en favori, et je l'ouvre dans un autre onglet généralement,
mais on peut le télécharger en barre-outil  (moi je n'ai pas su la dompter, ce qui ne prouve que mon manque d'aisance).
A noter que la traduction n'est qu'un volet de ses compétences. et que c'est un outil qui évolue sans cesse, avec la participation des internautes (via facebook)
   * GoogleTranslate je l'avais en barre-outil avec Internet Explorer, où j'avais le choix entre traduction à la demande de la page entière, avec retour aisé à la page d'origine, ou traduction mot-à-mot.  C'est pratique aussi de pouvoir passer d'un mode à l'autre sans changer de page.
    Mais ces barres-outils finissent pas réduire tellement la page...  aussi je ne l'ai pas repris en changeant de navigateur
   - je l'ai donc dans un coin de ma page igoogle, disponible aussi dans un autre onglet (solution encore valable quelques mois, igoogle va être supprimé)

Voilà pour le rappel des outils. J'ai vu que le site Lexilogos en répertorie quelques autres, mais le plus souvent, pour les besoins qui sont les miens, il renvoie sur un de ces deux-là


Ouvrir une page ou un onglet différent pour la zone traducteur me paraît sinon incontournable, du moins fort utile


J'ai aussi annoncé des astuces. 
Je crains de ne pas parvenir à les classer par chapitres, je les emploie toujours un peu en mélange, aussi je vais user des caractères gras (bold), pour faciliter le repérage.


* Tout d'abord, les traducteurs-robots détestent les phrases longues
( et moi, je dois apprendre à ne plus truffer mes phrases de rallonges, disgressions, ou alors clairement: entre parenthèses ! 
... et ce n'est pas gagné ! )

Donc, pour un texte donné, dans une langue que je connais suffisamment (anglais), je vais utiliser la traduction mot-à-mot (GoogleTranslate) ou le dictionnaire annexe (Reverso)

Et pour une autre langue, où je suis moins à l'aise ?
je vais tenter de tronçonner une phrase très longue.
Pas toujours facile de le faire à bon escient, en repérant des signes de ponctuation, notamment.
Pas inutile de faire plusieurs essais. 
 Et ça pour se faire en première intention, ou en vérification, pour voir si le sens reste fidèle d'une version à l'autre.



Je vais demander à mon traducteur-robot de m'indiquer les différents sens d'un mot inconnu, ou d'un mot qui me semble avoir un second sens que je ne connais pas.
   Penser qu'un groupe de lettres identique peut-être un nom ou une forme verbale, ou...
donc écrire le mot seul, sans article, pour laisser ouvertes toutes les options.
   Enlever la marque visible du pluriel, ou un suffixe verbal (-ing ou -ed en anglais, par exemple) peut se révéler une bonne idée, mais en seconde intention seulement)

C'est valable pour le "thème" (= je veux écrire dans l'autre langue) tout autant que pour la "version" (= je veux comprendre ce qui est écrit dans l'autre langue).

Je dois être consciente que le mot que j'emploie dans ma langue a différents sens, et que si je choisis la mauvaise traduction, ça donne (au mieux) une phrase incompréhensible (mais souvent  un quiproquo, parfois extrêmement fâcheux).
C'est évident, mais pourtant, on ne s'en rend pas toujours compte quand on utilise sa propre langue.

Ce qui de mon sens donne tout son prix à l'étude précoce d'une seconde langue,  motivant parfaitement tout le travail ardu imposé à l'élève pour maîtriser sa propre langue: grammaire, conjugaison, éthymologie, synonymes, homonymes, combien n'ont pas été rebutés?

Dans les traductions proposées, cela apparaît souvent comme un second choix entre parenthèses.
Il pourra être utile (thème)  de demander au traducteur de transcrire en employant un synonyme. On voit laquelle des deux propositions préceédente est la bonne... ou on a une autre option proposée.

Il peut s'avérer plus pratique de passer ces deux propositions l'une après l'autre dans le traducteur mot-à-mot ou dans l'option dictionnaire (en version: de l'autre langue à ma langue) 

Et pour finir, j'essaie toujours de repasser mon texte entier que j'ai préparé dans le traducteur pour voir si celui, transcrit en français, respecte bien ce que j'ai voulu dire! 
Et si ça n'est pas le cas, j'affine en réessayant avec d'autres mots du dictionnaire, 
ou carrément si je ne m'en sors pas, 
en utilisant d'autres tournures. 
Rappel: 
En choisissant chaque fois que possible des phrases COURTES.


ça serait bien que je donne des exemples, à l'aide de copies d'écran... Je vais voir si j'ai le temps d'illustrer tout ça ...


*  ensuite, un truc qui fait bloquer à coup sûr les traducteurs automatiques, c'est la faute de frappe ou d'orthographe, lettre oubliée ou en trop, lettre voisine sur le clavier tapée par erreur... espace manquant ou en trop...
 -je n'arrête pas d'en produire...
et évidemment la faute de conjugaison


mardi 24 janvier 2017

bien sûr, c'est l'hiver! si ce n'était pas maintenant, ça serait quand?


J'ai fait peu de photos ces derniers mois. 

Mais la lumière revient. 
Les jours rallongent.

Fin d'hibernation en vue...






















dimanche 8 janvier 2017

instant de rêve - un artiste découvert par hasard - Pour vous dire tous mes voeux pour l'année qui commence

Pas trop de temps, moi...
Mais si j'en ai un peu, je veux bien le dépenser à regarder ce genre de choses.

Fascinant, et si relaxant
la musique aussi


https://youtu.be/XmFmYLAveWM


Qu'en dites vous? 



Que la nouvelle année vous apporte
 toute la beauté que vous saurez chercher 
 toute l'amitié que vous saurez offrir et soigner 
 toute la santé que vous espérez 
 toute la richesse de partager 

Et toute la sagesse de la reconnaissance...